Les parabènes

mars 24, 2009 par  
Classé sous Articles récents, Le saviez-vous?

Les parabènes dans les cosmétiques La question des parabènes dans les cosmétiques est vraiment d’actualité, voilà pourquoi j’ai décidé d’écrire un article sur le sujet. Mais qu’est-ce qu’un parabène? Pourquoi retrouve-t-on de plus en plus de cosmétiques qui indiquent ne pas en contenir sur leurs flacons? Il n’est pas facile de se retrouver dans la jungle des ingrédients cosmétiques.

Je ne suis pas scientifique, mais je tenterai, de façon simple et en vulgarisant, de vous expliquer les grandes lignes et ce qu’il y a à savoir sur les parabènes afin que vous puissiez y voir clair et faire des choix plus éclairés lorsque vous achetez des cosmétiques.

Qu’est-ce qu’un parabène?

Un parabène est un agent de conservation antimicrobien présent dans une multitude de produits, autant cosmétique que d’hygiène ou même médicamenteux. Il est donc ajouté à la formulation des produits pour prolonger leur durée en empêchant la croissance des bactéries et champignons.

Les différents types de parabènes

Je parlais dans le paragraphe précédent au singulier, mais il existe plusieurs variétés de parabènes. Les plus courants sont le méthylparabène, l’éthylparabène, le propylparabène et le butylparabène. C’est pourquoi vous ne retrouverez pas le mot « parabène » dans la liste d’ingrédients d’un produit, mais bien une ou plusieurs variétés, selon les propriétés nécessaires et leur synergie entre eux.

Sans parabènes?

La raison pourquoi on retrouve de moins en moins de produits qui en contiennent, est que des études scientifiques assez récentes ont semé le doute au niveau de leur toxicité, même si les différentes instances de santé gouvernementales (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, Santé Canada, Food and Drug Administration, etc.) ont continué de les approuver faute de preuves « hors de tout doute » de leur toxicité chez l’être humain, la plupart des études ayant été menées auprès de rats.

Les compagnies désirent quand même les retirer graduellement de leurs formulations, même s’ils sont légaux, pour éviter les problèmes à long terme (d’autres études se poursuivent), comme ce fut le cas avec les formaldéhydes (que les parabènes remplacent), d’autres conservateurs au potentiel toxique que l’on ne retrouve que dans certains vernis à ongles de nos jours.

Toxique? Peut-être que oui, peut-être que non…

Jusqu’aux premières études, on croyait que les parabènes n’étaient d’aucun danger puisqu’ils étaient éliminés par l’organisme. Or, il semblerait que ce n’est pas systématiquement le cas. Lors d’une étude sur le cancer du sein, on a retrouvé des traces de parabènes intacts dans les tissus cancéreux. Même si l’étude n’a pas fait de comparaison avec des tissus non cancéreux, ce qui est moins significatif, elle a tout de même soulevé beaucoup de questionnements.

D’autres études ont donc été réalisées et les conclusions démontrent que les parabènes semblent traverser la peau pour venir entre autres troubler le système endocrinien (organes qui sécrètent les hormones, dont l’estrogène, l’hormone femelle), ce qui pourrait augmenter les chances de souffrir d’une tumeur cancéreuse du sein. Comme autre effet dangereux, les parabènes pourraient également augmenter la prolifération des cellules cancéreuses.

Certains parabènes en particulier auraient même d’autres effets négatifs. C’est le cas du propylparabène et du méthylparabène. Pour le propylparabène, celui-ci pourrait affecter la fertilité de l’homme. Au niveau du méthylparabène, ce dernier fragiliserait la peau et accélérerait son vieillissement lors de l’exposition au soleil. Pas très pratique pour une crème antirides!

Donc, en résumé, on parle d’intoxication possible due aux parabènes, et ce même aux concentrations utilisées dans les produits cosmétiques, ce qui causerait possiblement le cancer, des allergies ainsi que des dermatoses chroniques, mais attention, aucune des ces théories n’est confirmée à 100%.

D’abord, toutes ces conclusions ont été faites à partir de rats et le système de ce rongeur n’est pas le même que l’humain. Ensuite, les doses utilisées en cosmétiques sont règlementées pour diminuer les risques pour la santé. C’est pourquoi il est encore légal de les utiliser et qu’on en retrouve encore. Par contre, tel que mentionné précédemment, d’autres études sont et seront menées afin d’approfondir et d’éclaircir les conclusions. Le jour où on découvrira un effet nocif prouvé à 100%, les instances de santé gouvernementales interdiront leur utilisation.

Que faire?

À la lumière des risques potentiels, mais non confirmés, il n’en tient donc qu’à vous de décider si vous désirez éviter l’usage de produits contenant des parabènes ou non. C’est un choix personnel, au même titre que pour bien d’autres éléments de la vie courantes jugés potentiellement cancérigènes ou autres dangers pour la santé. Certaines personnes diront qu’elles ne désirent pas prendre de chance avec leur santé, tandis que d’autres diront que si on s’arrête à tout ce qui est potentiellement cancérigène ou nocif (et non prouvé comme tel), on s’arrêtera de vivre, puisque les parabènes font partie d’une longue liste de produits, de substances, d’aliments, ou autres qui suscitent des interrogations au niveau de leurs dangers.

Les opinions sont mitigées, alors il ne faut pas nécessairement paniquer. Il faut plutôt se tenir informé (ce que je m’engage à faire pour vous! ;-) et faire nos choix selon nos valeurs. J’ai dédcidé de faire cet article de façon neutre seulement pour vous informer pour que vous puissiez faire des choix éclairés, alors je ne prendrai pas position sur le sujet.

Si vous désirez vous assurer qu’un produit ne contient pas de parabènes, il est nécessaire de consulter la liste des ingrédients. Les conservateurs sont souvent en fin de liste. Ce ne sont pas tous les produits sans parabènes qui le proclament haut et fort, mais on retrouve la mention « sans parabènes, sans paraben, paraben free » de plus en plus, c’est même devenu un argument marketing! Comme les parabènes utilisés dans l’industrie sont synthétiques, ils ne sont pas présents dans les produits biologiques.

Histoire à suivre…

Commentaires

25 Responses à “Les parabènes”
  1. colaly dit :

    Merci pour ces précisions!

  2. Hella dit :

    C’est un peu comme l’histoire des sels d’alu dans les déos ou même les OGM… on ne sera fixés que dans quelques années j’imagine … et encore ^^ Donc il vaut mieux prévenir que guérir quitte à perdre un temps de fou pour trouver LE produit qui n’aura pas de parabens mais bon on n’a pas toujours que ça à faire ^^

  3. I.D. dit :

    C’est un très bon point. Au moins, en France, ils sont chanceux, la loi oblige à mentionner si les aliments sont OGM, tandis qu’ici, en Amérique, les compagnies se la coulent douce, aucune obligation de l’indiquer, alors si on n’achète pas que des produis bios, on ne sait jamais si on est en train d’ingérer des tonnes d’OGM…

  4. reine dit :

    Le souci c’est que certaines firmes fabriquent des cosmétiques « sans paraben », mais les remplacent par d’autres conservateurs, moins connus, et sur lesquels on a encore moins de recul, donc potentiellement plus dangereux!

  5. I.D. dit :

    C’est ce qu’on appelle « un cercle vicieux »! ;)

  6. Sandy dit :

    Moi je ne sais pas quoi penser au niveau des parabènes, mais c’est vrai que lorsque la composition d’un produit en contient trop (certaines crèmes affichent 4 ou 5 parabènes d’affilée), ça ne me rassure pas trop.

    Il paraît également que les soins contenant des PEG sont malsains pour la peau car ils tendraient à avoir un effet comédogène.

    Il paraît également que le propylen glycol aurait le mauvais effet de chauffer au contact de la peau.

    Et les composants tels que le DMDM Hydantoin et phenoxyethanol sont réputés également nocifs.

    Dur dur de trouver un soin qui ne contient pas l’un d’entre eux.

    J’ai eu la chance de trouver un hydratant Avène pour peaux intolérantes qui ne contient aucun de ces produits (il est également sans parfum, ce qui est un plus car j’ai la peau très réactive au parfum) mais l’été il ne me convient pas la journée.

    D’autres personnes se tournent vers les crèmes Bio : à ce niveau-là, bien lire la compo car certains se bombardent bio, mais la compo dit autre chose. Et pour les produits réellement bio, faut supporter les HE car la plupart de leurs produits contiennent des huiles essentielles et j’y suis allergique (ma peau est plus réactive à l’huile essentielle qu’à un parfum de synthèse).

    Le seul soin bio que j’ai supporté est la crème hydratante légère Santaverde sans parfum (la version sans HE) mais elle n’est pas donnée hélas, donc je ne lui suis pas toujours fidèle. De plus, ma peau a tendance à adorer la présence d’eau thermale, mais à l’heure actuelle, il reste très peu de produits qui ne contiennent pas de parfum ou alcool. Mon hydratant chouchou était avant le fluide Vichy Thermal S (qui n’était pas réservé qu’aux peaux grasses) mais Vichy a décidé de changer de formule et de le sortir en version gel, qui ne me convient pas car il décape (y a des poudres matifiantes). J’avais testé entre temps Aqualia thermal de vichy, et quelle déception ! Elle contenait de l’alcool , quelle honte !!

    J’ai pas de chance, tout ce qui me réussissait n’est plus commercialisé, snif :-(

  7. I.D. dit :

    Pauvre vous Sandy, c’est dommage, mais je suis certaine que vous finirez par trouver ce qu’il vous faut. Parfois, il faut sortir des terrains battus et aller voir du côté de petites compagnies locales, qui ont parfois plus d’éthique dans la composition. Avez-vous déjà pensé faire vos produits vous-même? Il existe plein de blogs qui vous donnent leurs recettes. Pourquoi pas?
    Il y a aussi les sulfates qui pourraient être nocifs. Ils sont souvent là pour faire mousser un produit. Ex Laureth Sulfate ou Lauryl Sulfate…

  8. eric dit :

    Les parabènes existent aussi à l’état naturel dans certains aliments tels que la mûre, l’orge, la fraise, le cassis, la vanille, la carotte ou l’oignon. On les trouve aussi naturellement dans le corps humain (précurseur du coenzyme Q10) où ils sont rapidement absorbés, métabolisés et excrétés.

  9. Sandy dit :

    Oui, Eric, tout comme on trouve du Methylparaben dans la myrtille mais ce n’est généralement pas ce Methylparaben qu’on retrouve dans les cosmétiques.

    Pour ma part, pour les soins hydratants du visage, je les évite pour leur côté « allergène »… j’ai suffisamment la peau sensible, je préfère m’en passer si j’ai le choix ; tout comme j’évite les PEG dans les soins visage car favorise les points noirs.

    Il y a une veille scientifique à leur niveau, mais le problème est qu’il n’y a pas que les parabens qui sont nocifs dans nos produits cosmétiques :
    * les BHA et BHT : à haute dose, sont cancérigènes sur l’estomac (d’ailleurs interdits dans le secteur alimentaire) ;
    * les MEA, DEA et TEA : peuvent déclencer l’apparition de nitrosamines (cancérigènes)
    * les composés musqués : substances odorantes artificielles se fixant dans les tissus, sont cancérigènes ;
    * EDTA : ont la propriété de se fixer, donc risques toxiques ;
    * triclosan : produit chloré hautement réactif servant de bactéricide, peut empêcher le bon fonctionnement du foie ;
    * les huiles minérales : huiles artificielles empêchant la peau de respirer. L’OMS a prouvé que les huiles minérales peuvent être stockées dans l’organisme et endommager le foie, ou entrainer une inflammation des valvules du coeur (due aux cires de paraffine par exemple).
    * le collagène : protéine fibreuse insoluble trop grande pour pénétrer dans la peau. Le collagène présent dans la plupart des produits de beauté est dérivé de peaux animales et de pieds de poulets hachés. Cet ingrédient forme un film qui peut faire suffoquer la peau.
    * les SLS (sodium laureth et lauryl sulfate) : provoquent des réactions cutanées et allergiques au niveau de la peau, des yeux et des muqueuses ;
    * les quats et polyquats (sous le nom de quarternium ou polyquaternium suivi d’un chiffre) : irritant pour la peau ;
    … liste non exhaustive !

    Donc un produit sans parabens, ne garantit pas un bon produit pour autant. Il faut lire la liste INCI du produits à la loupe !

    Dur dur ne serait-ce que d’éviter les shampooings sans SLS !

    Et même si on veut se tourner vers le « bio », faut lire la composition, car il y a « bio » et « semblant de bio » : et si la composition n’est pas transparente (du genre on énumère clairement tout ce qui est naturel et arrivé aux conservateurs, pas de nom, juste une mention « conservateurs autorisés par Ecocert »), tournez-vous vers une autre marque ! Les labels ne garantissent pas un produit entièrement sain, lisez toujours la composition !

    Après, n’oubliez pas que même ce qui est naturel n’est pas forcément toléré par la peau, il existe des allergies à certains végétaux ;o)

  10. Sandy dit :

    Au niveau des huiles minérales, il y a des divergences d’opinion, certains pensent qu’elles étouffent la peau, d’autres affirment qu’elles sont non comédogènes.

    Pour ma part, je suis plutôt d’accord avec le 2ème groupe http://www.betterhealthyskin.com/lets-talk-cosmetics-james-e-fulton-jr-md-phd.aspx où il est dit « According to dermatologic research, the best moisturizing ingredients are petrolatum and mineral oil. We recommend these. »

    Pourquoi ? Parce que j’ai la peau sensible et très réactive et je remarque que les produits qui me réussissent le mieux sont des Produits Avène dont celui pour Peaux Intolérantes (vaseline blanche) et Eucérin (huile minérale) et je les utilise depuis assez longtemps pour dire qu’ils ne sont pas comédogènes ni irritants sur ma peau mixte. Je connais même des personnes qui utilisent de la vaseline pure pour le visage et le corps et même résultats, elles ont mêmes les coudes plus doux.

    Donc, je crois que pour certaines choses (je ne parle pas d’éléments cancérigènes), vaut mieux écouter sa peau ;o)

  11. I.D. dit :

    Bien d’accord Sandy! Si on s’arrête à toutes les interdictions, on ne vivra plus. Savais-tu aussi que l’air qu’on respire est nocive? On le sait toutes un peu, mais pas le choix, on ne va pas se promener avec un masque à oxygène toute la journée…
    Donc, comme tu dis, vaut mieux écouter sa peau. J’ai une amie qui a une peau un peu comme la tienne, si non pire. Elle a constamment des réactions et intolérances. Elle a même réagit à une crème Avène, c’est dire comment elle est sensible. Lors qu’elle utilise des produits avec de la vaseline dedans, elle n’a pas de problèmes et ça lui fait le plus grand bien…
    Quant à moi, lorsque j’ai fait ma crise d’urticaire, un des meilleurs éléments qui ont aidé ma peau à être mieux, c’est l’huile minérale que je mettais dans mon bain (un bouchon). J’ai même fini par trouver la recette idéale : un sachet de bain Aveeno à l’avoine colloÏdale + un bouchon d’huile minérale dans l’eau du bain, suivi d’une généreuse couche de crème Aveeno Baby sur le corps en sortant.
    Et puis l’huile minérale, c’est l’ingrédient principal de l’huile pour bébé, utilisée par des millions de mamans sur leurs poupons depuis des générations. On l’aurait su si les bébés se seraient tous mis à avoir le cancer…

  12. Sandy dit :

    Ben oui, pour ton amie, je peux comprendre pour certaines crèmes Avène, car elle ne sont pas toutes sans parfum… j’avais testé l’émulsion apaisante équilibrante de la même marque, et j’ai fait une réaction, donc je pense que moi ça venait du parfum… c’est pour cela que je tenterai pas Hydrance, trop peur d’avoir le même souci ;o)

    En France, l’huile minérale n’est pas « accusée » d’être cancérigène mais d’être comédogène et d’asphyxier la peau censément. Enfin, ce sont surtout les personnes qui prônent le « bio » ou les marques qui veulent vendre leurs produits qui affirment cela.

    Moi, je ne la trouve pas du tout comédogène, et pourtant j’ai la peau du visage mixte et compacte (qui boutonne plus facilement, si je ne fais pas attention) ; et non seulement, je ne la trouve pas comédogène, mais en plus non irritante, même apaisante… je ne peux pas en dire autant de certaines huiles végétales ! Et je comprends que l’on déconseille d’utiliser les huiles végétales directement sur la peau quand il s’agit du visage ; pour le corps, ça passe très bien, mais pour le visage, mieux vaut l’avoir dans une crème que de l’utiliser pure sur la peau (du moins, pour pas mal d’huiles végétales).

    J’ai vu le post d’une nana http://forum.aufeminin.com/forum/beaute1/__f49063_beaute1-Vaseline-et-ses-bienfaits.html qui hésite à l’utiliser et pourtant dans sa famille, elles utilisent la vaseline de générations en générations… tout simplement parce que cela provient de la pétrochimie, elle n’ose pas l’utiliser alors qu’elle constate que sa mère et sa tante, plus âgées qu’elle, ont une peau bien plus douce ;o)

    Ben moi, je vais rester à Avène Peaux Intolérantes et Eucérin, ce sont les produits qui me réussissent le mieux sur le visage :-)

  13. Sandy dit :

    Oui, pour l’air qu’on respire, je me doute bien qu’il n’est plus « pur » depuis longtemps ! Mais je ne me vois pas faire comme Michael Jackson ;o)

    C’est comme pour les crèches trop aseptisées, une fois le nez dehors, les bambins tombent plus facilement malades.

    Dans toutes les villes où j’ai vécu, les enfants qui ne tombaient pratiquement jamais malades étaient ceux qui jouaient régulièrement en plein air… ceux qui étaient « surprotégés » par leurs parents, tombaient malades pour pas grand chose.

  14. I.D. dit :

    J’ai reçu cette semaine la Avène Tolérance Extrême, celle dont tu parlais qui a un système de distribution qui empêche le contact avec l’air, ce qui fait qu’elle ne contient pas d’agents de conservation. Je l’ai essayée et elle est super. Elle ne sent rien et sa texture est parfaite. Je vais tenter de convaincre mon amie de la tester. Si ça passe le test avec elle, ça fera avec tout le monde ou presque.
    L’huile minérale, tout comme la gelée de pétrole, sont des « agents occlusifs » qui empêche un peu la peau de respirer, car ils créent une barrière opaque sur la peau. Par contre, cette barrière peut être très utile pour les peaux très sèches et déshydratées, car elle empêche l’eau de s’évaporer de la peau. Donc, dans certains cas c’est parfait. Pour celles qui font de l’acné ou ont une peau grasse, c’est à éviter. Et encore, tout dépend de l’épaisseur qu’on applique…

  15. I.D. dit :

    J’ai constaté cela à plusieurs occasions également. Les produits chimiques nettoyants et aseptisants utilisés pour désinfecter les maisons, sont plus toxiques pour la santé que les quelques bactéries et organismes non dangeureux qui vivent sur les surfaces. Et de toute façon, plus on est exposé à un organisme, plus le système immunitaire le reconnait, et plus il est apte à le combattre. C’est le principe même d’un vaccin. Donc, si on se surprotège à ces organismes, on devient ainsi plus vulnérables à ceux-ci lorsqu’on y est exposé. C’est un cercle vicieux.

  16. Sandy dit :

    Oui ID, la Tolérance d’Avène est super : elle était déjà bien en version mini tubes stériles, mais je trouve leur nouveau tube 50ml avec leur système D.E.F.I encore mieux. La texture est fine et fondante, elle ne laisse aucun film gras :-)

    J’apprécie également beaucoup la crème pour peaux intolérantes d’Avène : donc j’utilise Tolérance Extrême la journée et la crème peaux intolérantes le soir, car la 2ème a une texture un peu « cocoon » que j’apprécie le soir.

    Ce sont mes chouchous avec le fluide hydro-protect peaux normales et mixtes d’Eucerin que j’apprécie en printemps-été ; et la crème calmante 12% omega les soirs d’hiver rigoureux ;o)

  17. Sandy dit :

    Oui ID, entièrement d’accord : la « surprotection » nous rend plus vulnérables au niveau immunitaire ;o)

  18. Minnie dit :

    Ah! Enfin quelqu’un qui parle des parabens avec CALME, humilité et objectivité (j’en suis à mon 402è article sur les parabens et des gens qui n’y connaissent RIEN font semblant de tout savoir -_-‘ ou alors écrivent des messages de panique et jettent tous leurs produits cosmétiques à la poubelle –__–« ) Donc merci beaucoup pour cet article, il est très éclairant !

  19. I.D. dit :

    De rien Minnie

  20. Florence dit :

    Salut ID,

    Encore une fois, tu es te montre plutôt neutre sur le sujet. Mais je serais vraiment curieuse de savoir si tu as peur des parabènes.

    Florence

  21. Florence dit :

    Mais tu n’es pas obligée de répondre, si tu n’en a pas envie, je ne voudrais surtout pas me montrer trop insistante…

  22. I.D. dit :

    Salut Florence,
    honnêtement : pas du tout. J’utilise fréquemment des produits qui en contiennent et je me dis : Advienne que pourra .;o)

Trackbacks

Regarder ce que les autres ont a dire sur sujet...
  1. […] à 38$CA (environ 24 euros) pour un tube à pompe de 30ml. Sun Smart ne contient aucun parfum ni parabène et convient aux peaux les plus sensibles. Il est aussi testé sous contrôle […]

  2. […] apprenez les variantes de ceux-ci. J’en nomme quelques uns dans mon article sur les parabènes. Mais sachez que du moment que l’ingrédient se termine par […]

  3. […] Methylparaben, Butylparaben et Propylparaben : alors ça vous devez connaître. Les fameux parabènes : considérés comme perturbateurs endocriniens et pourraient interférer avec les fonctions […]



Donner votre avis..

Dites-nous ce que vous en pensez...