Instagram Блеск there

Les parabènes dans les cosmétiques…uniquement dans les cosmétiques?

Instagram Детейлинг click Facebook Автостудия Глянец juillet 17, 2014 par  
Classé sous Articles récents, Le saviez-vous?

https://www.facebook.com/detailing.com.ua Facebook Детейлинг Instagram Автостудия Глянец click 3 Commentaires

Parabènes dans les cosmétiques... uniquement dans les cosmétiques?

Parabènes dans les cosmétiques… uniquement dans les cosmétiques?

Ah les fameux parabènes! J’en entends parler presque à tous les jours! Depuis environ un an, j’en ai beaucoup appris à leur sujet, puisque je fais énormément de recherches là-dessus. J’ai donc décidé d’écrire une petite mise à jour, puisque mon but avec ce blog est de faire la lumière sur tout ce qui a trait aux cosmétiques, ma passion depuis plus de 15 ans! C’est aussi parce que j’aime bien créer la polémique et me faire l’avocat du diable. Je remet en question les choses en général, et les cosmétiques n’y échappent pas! ;-)

Qu’est-ce qu’un parabène?

Un parabène est un conservateur antibactérien et antifongique utilisé dans les cosmétiques, les produits d’hygiène, les médicaments et la nourriture. 

Il existe au moins 7 sortes de parabènes : le méthylparabène, l’éthylparabène, le propylparabène, l’isobutylparabène, l’isopropylparabène, le butylparabène et le benzylparabène.

On retrouve plus fréquemment le méthylparabène, le propylparabène et le butylparabène.

Quelle-est leur utilité?

Les parabènes sont utiles pour empêcher la prolifération des bactéries et champignons. 

Pourquoi y a-t-il une controverse à leur sujet?

Parce qu’une étude a été publiée au début des années 2000, dont les résultats ont montré une activité œstrogénique (variation du taux d’oestrogènes) in vitro après l’injection sous-cutanée de butylparabène ou d’isobutylparabène à des souris. Cela pourrait provoquer un effet sur la fertilité et sur les cellules dont le cancer. Les études sont toujours en cours, pour déterminer le risque réel. Jusqu’ici, rien n’a été significatif. C’est pourquoi ils sont encore autorisés en Amérique du Nord. L’UE en a interdit l’utilisation pour le doute sur l’usage dans les médicaments. 

Les cosmétiques, pointées du doigt

La majorité des gens qui me parlent de parabènes, croient à tort qu’on en retrouve uniquement dans les cosmétiques. Tel que mentionné précédemment, on en retrouve aussi beaucoup dans les médicaments et la nourriture. D’ailleurs, à l’état naturel, on en trouve dans les fruits comme la mûre, la fraise, le cassis, des légumes comme la carotte et l’oignon, ainsi que dans la vanille et l’orge. Certains fromages, les produits fabriqués à partir de plantes comme le jus, le vinaigre de vin, les produits fabriqués par les abeilles comme la gelée royale ou le propolis en contiennent aussi. On en retrouve aussi naturellement dans le corps humain. Mais il ne s’agit pas bien sur de la même souche. Ceux qui sont présents dans les médicaments et dans les cosmétiques sont de  nature synthétique.

Mais ce qui m’a fait le plus réfléchir et ce pourquoi j’écris cet article aujourd’hui, ce sont mes découvertes à propos des médicaments. Presque tout le monde prends des médicaments à un moment où un autre de la vie. Je vous raconte brièvement l’histoire de ma fille, aujourd’hui âgée de 10 mois. 

Lorsqu’elle était naissante, elle a souffert de reflux gastro-oesophagien sévère. J’ai été dans l’obligation de lui donner des médicaments, puisque sans cela, son oesophage s’endommageait et elle n’aurait plus été capable de se nourrir (déjà qu’elle n’était plus capable de dormir!!). 

Le premier médicament que j’ai essayé était sous forme de sirop, une prescription du médecin. Les médicaments prescrits ne viennent pas avec la liste d’ingrédients. J’en ai donné un bout de temps à ma fille, jusqu’à ce que je me décide à demander à la pharmacie ce que le sirop contenait mis à part l’actif médicamenteux. Il a fallu qu’elle appelle la compagnie pharmaceutique puisque l’info n’était pas disponible. On lui a faxé, des semaines plus tard. J’ai découvert dans la liste de l’alcool ainsi que 3 sortes de parabènes. Mon bébé de même pas deux mois, recevait des doses de parabènes (calculées en concentration pour le corps d’un adulte en plus!) directement dans le corps. J’ai finalement réussi à trouver un autre médicament que je mélangeait moi-même avec de l’eau, mais cette histoire m’a poussé à vérifier d’autres médicaments. J’ai découvert qu’une des marques de complément de vitamine D pour nourrissons que plusieurs mères donnent à leur bébé en Amérique du Nord, contenait des parabènes. Et ainsi de suite, mes sirops pour la toux, mes antibiotiques, et bien d’autres médicaments, qu’on prends par voie orale, et qui se retrouvent directement dans le système sanguin. 

La raison pour laquelle les cosmétiques sont pointées du doigt, c’est que plusieurs personnes ont une haine naturelle pour cette industrie, puisqu’elle représente le côté superficiel (la beauté, est semble-t-il, mal vue par certains… j’aurais deux mots à leur dire à propos de bien d’autres industries…). Mais il faut savoir que les produits d’hygiène, comme le shampoing, font aussi partie des catégories qui ont besoin de parabènes. Personne ne veut une crème ou un nettoyant qui contient des bactéries pathogènes ou des champignons, qui peuvent nous faire du tort.

Toxicité

Tant qu’à être dans le sujet de la toxicité, je réponds souvent aux gens qui me parlent des parabène dans les cosmétiques, quels produits nettoyants pour la maison ils utilisent, ou encore quel dentifrice. La majorité du temps, ils ne se posent pas la question. Prendre une grande bouffée de Windex, de Glade ou de Fantastik (avez-vous regardé la liste d’ingrédients de ces produits? Ça fait peur!), à s’en remplir bien comme il faut les poumons, et se préoccuper ensuite du dernier ingrédient contenu dans son nettoyant (qu’on rince en plus!), ça me semble bien inconstant. Mais tout est une question de tendance. Dans l’alimentation, c’est la même chose. On a eu la période « sans sucre » dans les années 80, ensuite « sans cholestérol », suivi de « sans gras » et maintenant c’est « sans gras trans ». Dans les cosmétiques, ce sont les parabènes. Mais qu’en est-il des autres ingrédients possiblement problèmatiques? Il en existe une tonne! On est loin d’avoir fini. Dans une étude de la Fondation David Suzuki, les parfums synthétiques, sont aussi potentiellement problématiques pour la santé que le sont les parabènes, ainsi qu’une dizaine d’autres ingrédients présents dans les produits cosmétiques et d’hygiène. 

J’ai même regardé les produits pour bébé que j’utilise. Je les ai toujours choisis sans parabènes. Certains contiennent des parfums, du phénoxyéthanol, d’autres conservateurs, etc. 

Si vous souhaitez un cosmétique sans parabène, soyez constant et achetez un produit qui ne contient aucun conservateur, d’autant plus que ceux qui n’en contiennent pas (s’il n’y a pas eu de traitement spécial comme l’ébullition ou l’ajout d’huile en grande quantité par exemple) se retrouvent avec une plus grande concentration de bactéries qui peuvent causer des réactions cutanées. Ça m’est d’ailleurs déjà arrivé après avoir échappé ma poudre libre sur mon comptoir de salle de bain, et l’avoir remise dans le pot (c’était une Lancôme, normal que je ne voulais pas la jeter, pour le prix!!). Au bout de 2-3 jours à la porter, mon visage s’est couvert de petits boutons, alors que je n’avais jamais eu de problèmes auparavant avec cette poudre. Il faut aussi savoir que les cosmétiques qui ont la mention « sans parabènes » ne sont pas nécessairement « sans conservateur ». Dans la majorité des cas, on va remplacer le parabène par un autre conservateur, plus récent, pour lequel aucune étude n’a été publiée encore. Il est intéressant de noter que les parabènes remplacent d’autres conservateurs ayant été retirés du marché il y a plusieurs années, dont les formaldéhydes. Le système breveté D.E.F.I de Pierre Fabre (Avène, A-Derma), fabriqué en chambre stérile avec un bouchon qui ne laisse entrer aucun bactérie, est un des seul qui peut se vanter de permettre à la formule d’être 100% stérile et se conserver sans aucun conservateur. Mais il s’agit d’une minorité de produits dans la gamme, surtout ceux pour peaux très sensibles. 

Mais personnellement, après m’être rendue compte que j’ingurgitais déjà des parabènes par voie orale, ainsi que mon bébé avant que je ne m’en rendre compte, un petit être si fragile et « tout neuf », je me balance maintenant entièrement des parabènes dans mon petit pot de crème d’adulte, qui en contient tellement peu que dans mon grand corps ça ne fait peut-être rien de pire que l’air pollué du coin de la rue que je respire. Je me préoccuperai des parabènes dans mon petit pot de crème lorsqu’il n’y aura plus de parabènes dans mes médicaments et mes aliments (de ça je m’en préoccupe très sérieusement!), et qu’il n’y aura plus d’autres ingrédients réellement potentiellement toxiques dans la formule (comme les autres conservateurs!). Lisez les étiquettes et faites une recherche sur le web, vous verrez qu’une grande partie des ingrédients de vos produits de consommation pourraient potentiellement causer problème un jour ou l’autre. D’ailleurs, on vient de découvrir que consommer du riz, surtout brun, aussi bio soit-il, expose le corps à de trop grandes quantités d’arsenic. Du riz!!! Qui l’aurait cru?

Commentaires

3 Responses à “Les parabènes dans les cosmétiques…uniquement dans les cosmétiques?”
  1. Annette dit :

    Très intéressant! je suis tout à fait d’accord avec toi

  2. I.D. dit :

    Merci Annette :-)

  3. audrey dit :

    oui mais attention quand on vous met sans paraben il faut se poser la question? par quoi ont-ils remplaçés le paraben car parfois c’est par un produit plus nocif encore mais moins connu. moi perso je ne prend que des cosmétiques bio mais qui affichent leurs ingrédients comme biossane.
    Ils sont transparents sur leurs compositions comme çà vous savez ce que vous vous mettez sur la peau, au début çà parait un peu compliqué de comprendre les compositions mais on s’y fait vite

Donner votre avis..

Dites-nous ce que vous en pensez...