La vérité sur le monde des cosmétiques

juin 28, 2010 par  
Classé sous Articles récents, Le saviez-vous?

La vérité sur le monde des cosmétiques

La vérité sur le monde des cosmétiques


Que savez-vous réellement sur les produits que vous achetez? Sont-ils vraiment de bonne qualité? Est-ce que ça vaut la peine de payer plus cher pour un produit cosmétique? Qu’est-ce qui est vrai dans la pub et qu’est-ce qui est de l’arnaque?

Le monde des cosmétiques est très complexe. C’est la loi de l’offre et de la demande, du rêve de la beauté parfaite, de la peur de vieillir, ce sont des consommateurs, et des compagnies qui sont là pour faire des profits. Comment se démêler là-dedans?

Je ne connais pas tout bien sûr, et je suis certaine que pour le restant de ma carrière dans les cosmétiques, je vais continuer à en apprendre énormément, mais j’ai décidé aujourd’hui de vous dire ce que je sais, ce que j’ai appris, afin de vous aider à y voir plus clair et à faire de meilleurs choix en tant que consommatrice de la beauté!

Les méga compagnies de cosmétiques

Les géants de l'industrie des cosmétiques

Les géants de l'industrie des cosmétiques

Comme dans tous les domaines, les compagnies de cosmétique s’achètent entre-elles. On parle donc des mêmes groupes financiers, mais pas nécessairement des mêmes productions. À savoir si des formulations, des composantes, certaines ingrédients, innovations, etc., sont utilisés dans plus d’une compagnies d’un même groupe, c’est possible, mais je n’en ai aucune idée.

Voici donc quelques grosses corporations du monde de la beauté, et une partie (et j’ai bien dit une partie, car mes listes ne sont pas exhaustives) des marques cosmétiques (hé oui, il y a tellement d’autres secteurs de produits de consommation!) qu’elles distribuent.

L’Oréal (possédée à un peu moins de 30% par le géant Nestlé): L’Oréal Paris, Garnier, Maybelline NY**, Le Club des créateurs, Lancôme, Yves St-Laurent Beauté, Biotherm, Giorgio Armani Beauty, Helena Rubinstein, Shu Uemura, Vichy, La Roche-Posay, The Body Shop, Victor & Rolf, Skinceuticals, Kiehl’s, ainsi que des marques de soins capillaires et de fragrances comme Cacharel, L’Oréal Professionnel, Kérastase, Matrix, Redken, Diesel, etc.

Estée Lauder Compagnies : Estée Lauder, Clinique, Prescriptives, Lab Series, Origins, M.A.C, La Mer, Bobbi Brown, Aveda, Darphin, Ojon, ainsi que des fragrances comme Tommy Hilfiger, Aramis, Donna Karan, Sean John, Tom Ford, Missoni, Michael Kors, Joe Malone, etc.

LVMH : Dior, Guerlain, Benefit Cosmetics, Make-Up Forever, Fresh, et des fragrances comme les parfums Givenchy, Kenzo, Aqua Di Parma, etc.

Procter & Gamble : Cover Girl, Olay, Max Factor, SK-II et des produits pour cheveux et fragrances comme Burberry, Christina Aguilera, Dolce & Gabanna, Dunhill, Escada, les produits Frederic Fekkai, Aussie, Gucci, Head & Shoulders, Herbal Essences et tous les produis Clairol, Hugo Boss, Lacoste, Naomi Campbell, Nioxin, Pantene, Puma, Sebastian Professionnal, Valentino, Vidal Sasoon, Wella, etc.

Elizabeth Arden : Elizabeth Arden, Britney Spears, Elizabeth Taylor, Juicy Couture, Giorgio Bervely Hills, Mariah Carey, Usher, Hilary Duff, Alfred Sung, Hummer, etc.

Coty : Lancaster, Calvin Klein, Chloé, Davidoff, Jennifer Lopez, Cerruti, Joop, Chopard, Phat Farm/Baby Phat, Faith Hill, Marc Jacobs, Jil Sanders, Vera Wang, Sarah Jessica Parker, Nautica, Kenneth Cole, Kate Moss, etc.

Revlon : Revlon, Almay, Charlie & Jean, Gatineau, Ultima_II, etc.

Clarins : Clarins, Azzaro, Thierry Mugler, et des partenariats comme Kibio, L’Occitane, Porche, etc.

Et je pourrais continuer longtemps avec d’autres…

** Pour nos amies Françaises : « Maybelline s’est affiliée à Gemey en France, Jade en Allemagne, Colorama au Brésil et Miss Ylang en Argentine, pour mieux se diffuser hors des États-Unis. » Gemey est donc un distributeur seulement, au même titre que Clarins Canada est distributeur de Pürminerals, ou que Quadrant Cosmetics, situé en Ontario, distribue Smashbox, Freeze 24/7, Bourjois, et autres tonnes de fragrances au Canada.

Les fournisseurs de produits

Les fournisseurs et fabricants cosmétiques

Les fournisseur cosmétiques

Rares sont les compagnies qui produisent elles-mêmes leurs produits de A à Z. La plupart font affaire avec des sous-traitants spécialisés. Il existe des fournisseurs de packaging, de matière première, de boîtes, de remplissage, mais aussi de produits semi-finis.

Le plus surprenant dans tout ça, c’est que pour chaque catégorie de produits, peu de fournisseurs sont ultra-spécialisés dans la production de tel ou tel produit, ce qui a pour conséquence qu’une foule de compagnies de cosmétiques dans le monde s’approvisionnent aux mêmes endroits. Voilà pourquoi plusieurs produits se ressemblent. On pense souvent par erreur que telle ou telle compagnie a sorti une copie d’une autre. Parfois c’est le cas, mais la majorité du temps, ce sont simplement deux compagnies qui ont acheté le même produit semi-fini, ou le même packaging du même fournisseur. Et de toute façon, si deux produits similaires de deux compagnies différentes sortent en même temps, il est impossible que l’un des deux soit une copie, puis qu’il faut au gros minimum 6 mois pour lancer un nouveau produit maquillage, et ça c’est vraiment le délai le plus court possible. En général, c’est plus long que ça. Dans les soins pour la peau, c’est souvent des années.

Saviez-vous qu’il n’existe qu’une poignée de fournisseurs de vernis à ongles dans le monde? Évidemment, chaque compagnie achète une formule différente, ce qui rend les offres différentes sur le marché,  mais ce sont les mêmes fournisseurs qui les ont produit. C’est aussi le cas pour divers produits maquillage. Les crayons maquillage (contour des yeux et des lèvres) viennent très souvent des 3-4 mêmes compagnies, et celles-ci fournissent plusieurs marques. On retrouve aussi des compagnies spécialisées dans les poudres : fards paupières, fards à joues, etc., ou encore d’autres dans les fonds de teint, les mascaras, les accessoires, etc.

Donc si vous trouvez que deux crayons contour des yeux de deux marques différentes sont trop semblables pour que ce soit une coïncidence, ne vous posez plus la question, ils viennent probablement tous deux du même fournisseur. Dans ce cas, testez les deux, il se peut que la formule soit différente à l’intérieur, mais il se peut aussi que ce soit exactement la même. Si vous ne voyez aucune différence et que les ingrédients sont les mêmes, choisissez celui que vous préférez (marque, prix ou autre critère personnel).

Mais ne vous inquiétez pas, ces fournisseurs créent tellement de formulations du même produit, que souvent les marques vont acheter leur propre formule, et ainsi le produit sera unique.

Une des compagnies les plus populaires dans les crayons est Schwan-Stabilo Cosmetics, située en Allemagne (c’est pour cela qu’on retrouve souvent « Made in Germany » sur des crayons de compagnies françaises ou américaines, car elles achètent le produit quasi semi-fini). Plusieurs compagnies très connues s’approvisionnent là pour des crayons, c’est surprenant. C’est normal, car Schwan Cosmetics fabrique des produits d’excellente qualité. Les artistes connaissent probablement déjà cette marque, car elle fait également du matériel d’artistes.

Donc soyez avisée, et faites des comparaisons!

Pourquoi payer plus cher?

Je ne peux pas répondre de façon tranchée à cette question. Ma réponse serait plutôt : parfois oui, parfois non.

Au niveau maquillage, il arrive qu’on paie pour le nom du produit, mais également pour un niveau de qualité supérieur. Tout dépend souvent d’où est fabriqué le produit. Si c’est écrit « Made in China » et que vous trouvez le produit dispendieux, oubliez-le, il n’a probablement pas coûté cher à produire.

Si je garde mon exemple précédent de Schwan Cosmetics en Allemagne, hé bien les compagnies qui s’approvisonnent là ont certainement payé plus cher que si le même crayon venait de Chine. Donc dans ce cas ça vaut la peine de payer un peu plus puisque le produit a été conçu dans un pays où la main d’oeuvre obtient un salaire décent, mais également chez un fournisseur qui crée des produits d’excellente qualité.

Donc, si vous voyez deux produits extrêmement semblables, mais à des prix tellement opposés, regardez le pays de fabrication, et si l’un deux vient de Chine, vous avez la réponse à votre question, car maintenant la Chine est capable de produire à peu près n’importe quoi, et se spécialise beaucoup dans la copie.

Dans le même ordre d’idées, on paie également pour la recherche-développement. Se contenter de faire une copie, ça ne coûte rien, mais faire de longues recherches sur la formulation d’un produit, son emballage, etc., ça prend du temps et ça coûte très cher aux compagnies. C’est par conséquent un des facteurs qui explique souvent le prix plus élevé d’un produit, en particulier si c’est une innovation. La compagnie qui lance le produit en premier a dû payer à la fois pour la recherche et le développement.

Dans d’autres cas, les compagnies vont payer pour un brevet, afin d’être la seule pendant quelques années à pouvoir commercialiser ce produit ou un élément de ce produit. Un brevet coûte cher à obtenir, et ça peut aussi faire monter le prix d’un produit.

Les ingrédients contenus dans la formule d’un produit jouent aussi beaucoup sur le prix. Dans le maquillage, c’est moins le cas, mais dans les soins pour la peau, c’est tout à fait vrai. Certains ingrédients coûtent plus cher à produire ou à extraire que d’autres. Les peptides (ingrédient antirides) sont un bon exemple, car si une crème contient des peptides, il est fort à parier que le prix sera plus ou moins élevé, puisque le coût de production des peptides est élevé. Un autre exemple : des plantes rares. S’il faut un hélico pour aller cueillir un spécimen de plante qui ne pousse que sur une seule île au milieu de nulle part, et dont la transformation prend des années, ne vous surprenez pas si le coût d’achat est élevé.

Toujours en lien avec les ingrédients, il y a aussi le pourcentage d’ingrédients actifs. Créer une crème hydratante à partir de deux trois agents hydratants comme de la glycérine, un émulsifiant, un stabilisateur et quelques agents de conservations, ça ne coûte que quelques sous, mais si on vient y ajouter du rétinol, des peptides, de l’acide hyaluronique, des vitamines, des huiles essentielles, ou une foule d’autres ingrédients actifs (qui ont des propriétés pour la peau), on ajoute des coûts à chaque fois. Et si je parle de pourcentage, c’est qu’il est facile de dire qu’une crème contient du rétinol ou autre ingrédient, mais la vraie question c’est : dans quelle proportion? Les crèmes bon marché vont souvent ne contenir que quelques gouttes de ces ingrédients, juste pour pouvoir dire que le produit en contient, mais la quantité est tellement infime que ça ne changera presque rien au niveau résultats. Lorsqu’on parle d’un produit qui contient jusqu’à 40% d’ingrédients actifs, comme IDC, dont j’ai déjà parlé dans un article passé, il est normal qu’on doive payer un peu plus, mais en échange, on paie aussi pour plus de chances d’obtenir des résultats. Le truc pour vérifier, c’est de regarder la liste des ingrédients sur le produit. Si les ingrédients actifs sont situés en début de liste, il y en a beaucoup. Au milieu, il y en a modérément, et à la fin, il y en a très peu.

En maquillage, c’est plus difficile à évaluer. Est-ce qu’une brosse à mascara est meilleure qu’une autre, est-ce que ce fard à paupières est meilleur qu’un autre?Souvent, c’est une question de goûts. Il y aussi les ingrédients, mais il y en a moins qui sont « actifs » comme pour les soins. Par exemple, certains rouges à lèvres repulpants contiennent des ingrédients comme l’acide hyaluronique, le collagène, etc. Mais l’acide hyaluronique est règlementée, et on ne peut pas en mettre plus de 10%. Donc si un produit en contient 10%, on sait que c’est le maximum possible. Dans ce cas, on peut décider lequel on choisi entre deux marques qui ont le même pourcentage.

Mass Market VS Prestige

Le Mass Market est en français le « Marché de masse », qui inclut les produits de grandes surfaces, donc souvent plus abordables. Le Prestige, c’est le reste, souvent un peu plus cher.

Il fut un temps où acheter un fard paupières du Mass Market était inévitablement décevant, car les fards n’étaient pas pigmentés (pas assez de pigments de couleur = zéro effet sur la peau, que de la poudre), mais maintenant, les compagnies du Mass Market s’améliorent beaucoup, et nous lancent des fards super pigmentés. Dans ce cas, il faut vraiment faire des essais. La gamme HIP de L’Oréal, ou encore EyeStudio de Maybelline font partie des versions du Mass Market que j’ai bien appréciés quant à la pigmentation.

Au niveau mascara, pour être honnête, c’est beaucoup une question de goûts, car on peut  trouver d’excellents mascaras dans le Mass autant que dans le Prestige, mais aussi des cochonneries qu’on balance à la poubelle dès la première application, à tous les prix, aussi autant dans le Mass que le Prestige. Alors là aussi il faut tester.

Lorsqu’on choisit le prestige, c’est non seulement une question de qualité, mais le plus souvent une préférence de marques. Comme il est agréable de sortir de son sac à main un rouge à lèvres Chanel ou encore un gloss Guerlain, et de se faire des retouches. C’est exactement comme les sacs à mains griffés, ça a un prix.

De plus, la plupart du temps, le Prestige propose de bien plus beaux packagings (boîtiers) que le Mass. Un compact de poudre en métal vs un compact en plastique, c’est non seulement plus beau, mais aussi plus durable. Pour ça aussi il faut payer plus cher.

Côté innovations, ça varie beaucoup. Auparavant, il n’y avait que le Prestige qui innovait, et le Mass qui copiait, mais ce temps est bien loin derrière. Maintenant, le Mass Market innove presque autant que le Prestige. Et comme on l’a vu plus haut, lorsqu’il y a une découverte, on la retrouvera probablement dans les marques haut de gamme et bas de gamme, avec une légère intervalle de temps, puisque la même compagnie va l’utiliser pour plusieurs de ses marques, en profitant de la popularité dans le Prestige, et peu de temps après, en la lançant dans le Mass. Prenons comme exemple Lancôme et Maybelline. Lancôme a sorti en premier le mascara qui vibre, et quelques temps plus tard, c’était Maybelline. Les deux mascaras étaient bien différents (j’ai adoré le Lancôme, et moins aimé le Maybelline), mais je parle seulement de la technologie de la brosse qui vibre en tant que telle.

Les gros et les petits

Le monde des cosmétiques n’y échappe pas, c’est comme toutes les autres industries. Il y a les grosses compagnies et il y a les petites. Et évidemment, il y a quelque chose qui s’appelle le pouvoir d’achat. Plus on est gros, plus on a du pouvoir d’achat, et plus chaque unité achetée nous reviens moins cher, car on a des meilleurs prix à la quantité  (plus on en achète, plus le fournisseur nous fait un bon prix l’unité). Les petites compagnies vont parfois payer plus cher pour la même chose à l’unité que les grosses, et du coup le prix que vous paierez sera aussi plus élevé. Il y a également les minimums d’achats, qui feront qu’un produit sera plus souvent retrouvé dans les grandes compagnies, avec plus de lancements, et donc plus d’innovations. Dans les mascaras par exemple, une très petite compagnie serait bien mal prise, car on parle parfois de minimum d’achats de 50 000 unités. Ce qui signifie que la petite compagnie vas probablement capitaliser sur un ou deux modèles classiques de mascara, qu’elle va étirer sur plusieurs années,  alors que des compagnies comme L’Oréal semblent lancer un nouveau mascara tous les deux mois.

Donc de décider si vous préférez acheter des gros ou des petits, c’est un choix purement personnel. Perso, j’aime bien encourager les marques nouvelles qui innovent, ou qui sont originales, même si elles sont petites.

Cosmétiques biologiques ou naturelles…

Tant qu’à parler de choix personnels, on y est avec les produits cosmétiques dans des catégories soit biologiques, naturels, etc.

Voici deux articles qui vont certainement vous intéresser :

Les cosmétiques naturelles

Les cosmétiques biologiques

Vous apprendrez tout ce qu’il y a à savoir là-dessus.

Les publicités

Publicité de crème anti-cellulite

Publicité de crème anti-cellulite

L’industrie des cosmétiques n’est pas différente des autres produits de consommation. Le but est de vendre et de réaliser des profits. Pour ce faire on va tout tenter, et la publicité fait partie de ces moyens pour créer ou stimuler la demande.

Malheureusement, il n’existe pas de lois règlementant la latitude des compagnies sur ce qu’elles peuvent montrer comme étant réaliste ou pas. Il existe des normes en publicités, mais elles sont auto-règlementées par des acteurs de l’industrie de la publicité en soit, du moins ici au Canada, alors en tant que consommateur, il faut vraiment savoir juger si on est en train d’exagérer et essayer de vous passer un sapin.

La publicité, c’est fait pour nous faire rêver, tout comme la loterie, et on se fait souvent prendre à ce jeu. On se dit  » peut-être que cette fois-ci c’est la bonne », et qu’enfin cette crème va enlever toutes mes rides, ou encore toute ma cellulite, ou que ce mascara va vraiment me donner des faux cils… peut-être que le gros lot, il est pour moi…

Nous avons toutes une tête sur les épaules, et savons en général décerner ce qui est réaliste de ce qui ne l’est pas. Ça c’est notre raison qui parle. Le truc, c’est de laisser de côté un peu nos émotions  lorsque c’est le temps d’évaluer une publicité.

La première chose à savoir, c’est que 100% des publicités en cosmétiques son retouchées via des logiciels graphiques, comme Photoshop. Donc déjà là ce n’est pas réaliste. Ensuite, on utilise tous les accessoires inimaginables pour améliorer le modèle, comme des rallonges de cheveux, des postiches, des faux cils, des pinces pour ajuster les vêtements, des autocollants reliés à des pinces par des élastiques qu’on colle sur le visage, et qu’on vient attacher dans les cheveux pour créer un faux lifting, des talons hauts, des effets d’éclairage, du maquillage évidement, incluant du maquillage de corps (j’ai déjà créé de faux abdominaux à un homme qui n’en avait pas du tout pour une photo), etc., etc., etc.

Les mannequins sont aussi un autre élément à considérer. Elles sont souvent jeunes, avec un rapport poids-grandeur complètement en dehors de la norme, ce qui en fait des exceptions. On choisit celles qui ont la plus belle peau, les plus grands yeux, etc. Et par dessus cela on ajoute du maquillage par les  meilleurs artistes au monde, le tout capturé par la pellicule d’un photographe professionnel, puis on ajuste le tout sur Photoshop. Savez-vous ce qu’on peut réussir à faire avec Photoshop? Réponse : Absolument tout! On peut recréer le visage et le corps au complet…

Ce que je dis au sujet de la publicité cosmétique en fait, c’est de ne pas prendre tout pour du comptant. Il faut en prendre et en laisser. Il faut lire les petits caractères, et ne jamais s’attendre à un produit miracle, car les miracles, ça n’existe pas.

Au niveau des statistiques mentionnées sur un produit, comme « *94% réduction des capitons », vérifiez toujours où renvoie la fameuse petite astérisque sur l’emballage. Vérifiez sur combien de femmes les études ont été réalisées, si c’est un pourcentage de réduction de la taille, ou du nombre des capitons, ou si c’est le nombre de femmes en accord avec l’énoncé, est ce que les résultats ont été mesurés à l’aide d’appareils spéciaux, ou si c’est de l’auto-évaluation des candidates, etc. C’est comme ça qu’on voit si un produit fonctionnera ou pas.

Tout ça ne signifie pas que tout est mensonger. Il existe d’excellents produits cosmétiques, qui donnent les résultats auxquels on s’attend. Il faut juste savoir les trouver et bien faire nos choix de consommatrices.

Et vous, êtes-vous une consommatrice cosmétiques avertie?

Commentaires

37 Responses à “La vérité sur le monde des cosmétiques”
  1. leilab dit :

    Ton article est très intéressant ! et tu as mis le doigt sur des sujets sur lesquels je me posais beaucoup de questions. Pourtant cela casse un peu des mythes ! du genre MAC et Bobbi Brown font parti du même groupe ! Faut dire que je suis fan des ces 2 marques !

    En ce qui concerne les crayons j’avais vu voilà 15 ans au moins un reportage sur le télé française à ce propos et qu’un seul fournisseur allemand élaborait des crayons pour l’ensemble des marques cosmetiques.

    bref ton article est encore une fois très intéressant dommage que tu ne cites pas les « dupes » cela nous économiserait de l’argent pourquoi payer plus cher pour un produit identique.

    La seule info que j’ai est je l’ai entendu à plusieurs reprises que les produits Bourjois (maquillage) sont sensiblement identiques aux produits Chanel (maquillage) ex les sweet kiss de Bourjois vs les Ràl Chanel (la ligne que Vanessa Paradis vante je me souviens plus du nom) je pense qu’il y a des teintes similaires ou se rapprochant à tester donc….

    Pour les mascaras pour ma part j’ai découvert depuis deux semaines maintenant l’emploi du recourbe cils (objet de torture à mes yeux depuis des années il était resté au fond de mon tiroir même si toutes les make up artist le recommandaient chaudement) et qui une fois employé c’est vrai décuple les effets du mascara ! donc je le recommande à tous le monde au lieu comme moi (avant) à essayer tous les mascaras de toutes sortes !

    Encore ID merci pour cet article !
    Bye

    Leïla

  2. I.D. dit :

    Merci Leilab pour ce commentaire très intéressant.

  3. Catherine_6248 dit :

    Effectivment pour les crayons il suffit de regarder où ils sont fait et on voit tres souvent: Germany

  4. Anne-Lise dit :

    Très très intéressant cet article. Je savais que L’Oréal et Lancôme faisait partie du même groupe, mais pas forcément pour les autres marques ! Intéressant aussi le coup des ingrédients actifs et surtout la fin sur les photos de pub : même si on se doute que tout est retouché, c’est tellement beau qu’on se fait avoir ;-)

  5. Monochrome dit :

    Bourjois et Chanel font partie du même groupe, c’est pour ça qu’on peut entendre que leurs fards sont de la même qualité ou qu’on retrouve des teintes similaires.

    Je suis contente de savoir que les marques de GMS ont fait des progrès, mais sans vouloir forcément acheter des marques de luxe type Guerlain et Dior, je préfère quand même les produits un peu au-dessus, comme les produits MAC. Ceci dit, je suis ravie que les consommateurs puissent avoir une alternative lorsque le budget est au plus bas.

  6. velvet6981 dit :

    Bonjour !
    C’est mon premier commentaire sur ce blog…
    Merci pour cet article : c’est très intéressant, on apprend plein de choses.
    En plus ça a dû prendre du temps de l’écrire, il est long et bien documenté. Bravo !
    Bonne continuation et à bientôt !
    Ps : ça veut dire quoi « passer un sapin », je suis française et je ne connais pas l’expression ?

  7. Cherrydarling dit :

    c’est un article très intéressant, je pense que tu devrais en faire plus dans ce genre. Bien que ton site soit une mine d’or pour les astuces de maquillage, de nos jours il y a tellement de sites beautés où on ne parle pas de tout le marketing qu’il y a derrière…

    J’avais été surprise en recevant ma première newsletter de chez MAC et de pouvoir y lire « Estée Lauder compagnies »!

  8. I.D. dit :

    C’est tellement une question de perception en plus. Par exemple, la marque Bourjois justement est quand même assez bas de gamme en France, mais ici, au Canada, les prix sont beaucoup plus élevés, alors on la considère comme une marque prestige.
    Est-ce la même chose pour Maybelline?

  9. I.D. dit :

    Oups, désolée Velvet6981, je croyais que cette expression était universelle. Comme quoi des fois je suis vraiment dans ma bulle LOL! J’ai cherché sur Internet et il semble que c’est une expression très québécoise. Se faire passer un sapin veut dire se faire avoir, se faire rouler. Pour s’amuser, voici une liste d’autres expressions québécoises, que j’ai trouvées sur un autre site. C’est amusant!
    http://www.republiquelibre.org/cousture/EXPRES.HTM. On retrouve également des jurons, des expressions, etc.
    La page en lien explique même comment prononcer à la québécoise. Vous pouvez vous amuser à vous pratiquer.
    Pour l’inverse, j’ai trois amies Françaises qui ont immigré ici, alors pour l’accent français, je commence à être pas si mal.
    Pour les expressions par contre, on repassera. J’ai du travail à faire pour être « internationale »!

  10. christine dit :

    En tant que professionnelle dans le milieu de la cosmétique, je connais bien le sujet et je peux dire que j’aime beaucoup tes articles qui sont toujours très complets, très documentés et qui demande certainement beaucoup de travail personnel.
    Bon courage pour le suivant que j’attends avec impatience:)

  11. I.D. dit :

    Bonjour Christine. Merci pour ton commentaire! J’ai effectivement l’air d’être bien documentée, mais je n’ai aucun mérite, puisque dans le cas de cet article, je n’ai fait aucune recherche – tout était dans ma tête…Étant donné que je travaille dans cette industrie depuis quelques années déjà, c’est simplement l’expérience qui parle.

  12. Monochrome dit :

    « Est-ce la même chose pour Maybelline? »

    Je ne sais pas si ça répondra bien à votre question, mais en France, Maybelline est une marque de supermarché, elle n’est pas considérée comme une marque de prestige.

  13. I.D. dit :

    Oui ça répond bien à ma question Monochrome, merci beaucoup. Alors c’est bizarre que Maybelline soit si cher en France, mais considérée comme une marque de supermarché. Peut-être qu’en fait, tout est cher en France??? Est-ce que Bourjois est également considérée comme tel?

  14. Monochrome dit :

    Je ne sais pas, je ne trouve pas que Maybelline soit si cher que ça en fait. Pareil pour Bourjois, ce n’est pas très cher, si l’on compare aux marques de prestige. Disons que c’est du bon marché pour un prix raisonnable. Ce n’est pas cheap, quoi. Et est-ce que tout est cher en France? Euh, j’aurais tendance à dire que oui ^^ Mais on trouve toujours des alternatives, je veux dire, il y a bien un site français pour e.l.f, même si tout ce qu’ils font n’est pas bon à prendre, ils ont quand même parfois de bons articles. Bref, Maybelline, Bourjois, L’Oréal etc sont « mieux » qu’e.l.f mais moins bien que MAC et les grandes marques de parfumerie. « Mieux » parce que ça dépend des produits et de l’appréciation de chacun, je pense.

  15. Camille dit :

    Bonjour ID ! Je t’avais déjà demandé conseil pour un fond de teint léger pour peau mixte avec protection solaire dans un précédent conseil, et tu m’avais parlé de normaderm de Vichy.

    Eh ben pas de chance mais j’ai fait une allergie ! J’étais très surprise et la pharmacienne aussi vu que les produits vichy sont de très bonne qualité, comme quoi, même les produits de qualité sont à tester 24h avant ! Mon visage et mon coup sont restés rouge trois jours, la peau tirait piquait et grattait. Le médecin m’a prescrit des cachet et pouf c’est parti (aussi à grand renfort de crème hydratante et pas de soleil du tout).

    Heuresement que je n’avais pas acheté le produit et que la pharmacienne m’avait gentiment donné des échantillons dans plusieurs teintes pour l’essayer à la maison. Tout ça pour dire que même des très bons produits ne nous conviendront pas forcément : les filles ne passez pas sur le test anti-allergie ! Ou vous allez vous grattez ! :)

    En tout cas j’ai une nouvelle question pour toi, car je suis une totale néophyte en matière de tonique. J’utilise la lotion micellaire créaline H2O pour me laver la peau le matin, et je pose directement ma crème hydratante après. Le sois je l’utilise en nettoyant et démaquillant, avant de poser ma crème anti-acné. Je pensais que ma lotion faisait déjà un peu office de tonique (en plus créaline H20 hydrate).

    Est-ce une erreur ? Si oui, que m’apporterais en plus un tonique ? J’ai peur que cela empêche ma crème hydratante de pénétrer.
    Aurais-tu des toniques non comédogènes à me conseiller ? Je ne l’utiliserais que le matin, je ne pense pas que son utilisation vaille le coup le soir avant mon traitement anti-acné assez desséchant.

    Merci beaucoup pout ta gentillesse et tes conseils.

  16. Camille dit :

    Oups je voulais poster ce commentaire sur l’article soin de la peau : les fameuses trois étapes désolée.

  17. I.D. dit :

    Bonjour Camille,
    les allergies peuvent toucher n’importe qui, et n’importe quelle qualité de produit. On peut faire une allergie autant aux produits bon marché qu’aux très prestigieux. Tout dépend des ingrédients auxquels on est allergique. Votre commentaire va donc en aider plusieurs en mettant de l’avant ce fait.
    Au niveau tonique, si vous utilisez une solution micellaire, vous n’en avez pas besoin, car les solutions micellaires remplacent le démaquillant et le tonique (ou la lotion). Par contre, il ne faut pas hésiter à repasser une seconde fois avec un nouveau coton imbibé, car le but est qu’il n’y ait plus aucune trace de maquillage ou de saletés.
    Quand vous dites « J’ai peur que cela empêche ma crème hydratante de pénétrer », est-ce que c’est le fait d’appliquer du tonique ou de ne pas en appliquer? Car le tonique aide la crème à mieux pénétrer dans la peau, car il dégage les pores de tous résidus et impuretés, ce qu’une solution micellaire fait aussi.
    Pour le fond de teint, cherchez-vous toujours une version anti-acné?

    Au plaisir

  18. Camille dit :

    Non j’avais peur que l’addition d’un tonique empêche la crème hydratante de péntrer mais si Créaline H20 fait les deux, alors c’est tout bon. Pour le fond de teint j’ai changé d’avis car même avant l’allergie j’ai trouvé que c’était beaucoup de maquillage… ça m’a fait bizarre. En plus ma peau ne fait plus d’acné du tout grâce à ma crème du soir. C’est simplement pour camoufler les petites cicatrices sur les joues, j’en ai assez peu, je pense que je vais tenter l’acide glycolique ou une bb crème vu que ma peau est claire avec un sous ton rosé, en plus la protection solaire est bien pratique. Et je vais essayer de trouver une bonne poudre minérale.

    En parlant d’acide glycolique, l’acide salycilique est aussi fortement recommandé pour les cicatrices d’acné non ? Je pensais me faire un masque ou un gommage de tant en tant directement avec de l’aspirine (composé d’acide salycilique) en prenant un cachet que je ferais fondre avec une goutte d’eau et ajouter du miel… ça me paraît être une alternative bon marché.

    J’ai l’impression de vous harceler de questions mais que pensez vous des poudres minérales loréal accord parfait ? Je n’en connais pas beaucoup d’autre, en France il y a aussi la marque T. Leclerc vendue en pharmacie. Je ne connaît pas beaucoup ces produits alors si vous avez des conseils en la matière… nuxe sort la gamme bio beauté je crois qu’il fond des poudres…

    Ca fait beaucoup de questions héhé.

  19. I.D. dit :

    Bonjour Camille. Effectivement, l’acide salicylique est excellente pour l’acné, c’est d’ailleurs un des meilleurs ingrédients à ce jour pour le traitement de l’acné. L’acide salicylique est beaucoup moins agressante que le peroxyde de benzoyle, autre ingrédient populaire contre l’acné, et aussi efficace.

    Il existe même des fonds de teint et correcteurs contenant un peu d’acide salicylique. C’est une bonne option pour celles qui font de l’acné et veulent se maquiller.

    Pour votre masque à l’aspirine, je ne connaissais pas cette recette. Je vois effectivement que l’acide acétylsalicylique est un dérivé d’acide salicylique, mais étant donné qu’on parle de médicament, je ne m’y connaît pas, alors je ne peux pas approuver. Il faudrait en parler à un pharmacien ou à un dermatologue avant de procéder à des mélanges maison comme ceux là. Il ne faudrait pas blesser votre peau et causer des dommages. On ne connaît pas le dosage que donnera votre mixture. Il existe un maximum légal d’acide salicylique qu’on peut trouver dans les produits de soins pour la peau, donc si vous désirez l’essayer, c’est à vos risques et périls. Par contre, il y a aussi l’option que ça ne fasse rien du tout, et que vous ayez perdu votre temps avec ça. Peut-être que comme c’est fait pour ingérer oralement, c’est différent, et ça n’agit pas de la même manière. Et est-ce que l’acide acétylsalicylique fait la même chose que l’acide salicylique? Je ne pense pas. En fait, je pense que l’acide acétylsalicylique n’a pas d’effet exfoliant comme l’acide salicylique, puisque comme on l’ingère, ce serait ultra agressant pour la peau de notre système digestif. De toute façon, je ne fais que supposer, car je ne m’y connais pas du tout en médicament, donc il vaudrait mieux demander conseil à un professionnel.

    Mais de toute façon, comme vous dites que vous n’avez plus d’acné depuis l’utilisation d’une crème de nuit efficace, pourquoi vouloir encore traiter l’acné?

    Si c’est pour les cicatrices, vous êtes mieux avec l’acide glycolique.

    La poudre Accord Parfait de L’Oréal donne un bel effet, mais très lumineux (beaucoup de réflexion de la lumière). Il faut aimer ce genre d’effet. Les peaux grasses ont tendance à ne pas aimer, car ça reproduit un peu la luisance. Par contre les peaux normales sèches adorent. IL faudrait l’essayer avant de l’acheter pour voir. L’Oréal fait des démonstrateurs pour cette gamme, alors il est possible d’en appliquer un peu sur le point de vente. Je ne connais pas la marque T. Leclerc.

    Bonne chance avec votre peau.
    Au plaisir!

  20. nekochan dit :

    Merci pour cette mise au point fort instructive sur le monde des cosmétique.
    je trouve que les cosmétiques sont effectivement cher en France. Suivant les endroits où l’on achète des cosmétiques, il peut y avoir des différences importantes (ex 3€ d’écart sur le mascara colossal de maybeline)
    Pour ma part, je vais acheter mes cosmétiques essentiellement en Allemagne où j’arrive à me faire une trousse complète de make-up pour 15 €.
    Sinon, Eyes lips and face est pas mal non plus, leurs pinceaux sont peu chers (entre 1€ et 3.5 €) et de bonnes qualité.
    Si vous voulez vous faire une idée des prix pratiqués en France, vous pouvez faire un tour sur ce site : http://www.beaute-test.com/index.php

  21. Monochrome dit :

    Camille, beaucoup de marques font des poudres, mais je n’ai pas bien saisi ce que vous cherchiez. Poudre ordinaire, minérale? Et quel en serait le but? Couvrir, camoufler, juste unifier un peu…? Peut-être qu’ I.D pourra mieux vous aiguiller dans vos recherches si vous précisez un peu tout ça ^^

  22. Camille dit :

    Bonjour ID bonjour Monochrome ! ID je vais suivre vos conseils, je pensais que l’acide salycilique était utilisé aussi pour les cicatrices d’acné.

    Sinon, effectivement le produit qui a fait complètement disparaître mon acné est une crème au peroxyde de benzoyle. Radical ! J’ai eu beaucoup d’acné autour de 16 ans et ce produit afait tout disparaître en quelques semaines. C’est vrai que c’est aggressif mais il me convient bien ma peau ne pèle pas et ne tire pas.

    Sinon Monochrome, merci de votre intérêt ^^ je parlais de poudre minérale.

  23. Monochrome dit :

    Je me permets de répondre en attendant qu’ID le fasse également. Il y a quelques marques qui font du minéral, il y a d’abord bareMinerals qu’on peut trouver chez Sephora, mais ils ne sont pas forcément accessible à toutes les bourses. Certaines marques de GMS le font mais ils surfent sur la tendance donc leurs produits ne sont peut-être pas si géniaux que ça (ID a fait un bon article qui expliquait pourquoi il fallait bien se renseigner quand on achète du maquillage minéral). Je connais un petit site sympa, celui des 3 fées, qui fait du maquillage minéral relativement abordable. L’avantage, c’est qu’on peut commander des formats échantillons (à petits prix, donc) pour pouvoir essayer les teintes. Une marque assez connue, aussi, Everyday Minerals, mais je ne sais pas s’ils ont un site en français.

    Le mieux, je pense, c’est d’aller en boutique se faire conseiller.

  24. Camille dit :

    Merci beaucoup !

  25. Rorosalie010 dit :

    Félicitations pour cet article que j’ai adoré lire. Je m’intéresse de très près au monde des cosmétiques et ton petit documentaire m’a mis au courant de faits très intéressants sur l’industrie. Cette petite mise au point est très appréciée, tout comme le reste de ton blog qui est d’une grande qualité.

    Bonne continuation.

  26. I.D. dit :

    Merci beaucoup!

  27. Soy-Milk dit :

    Ca me désole de voir qu’on « petit » créateur ne peut pas percer dans le marché s’il ne vend pas sa socité à un « grand » !

    Si j’avais ma propre marque je ne pourrais pas la vendre ! C’est comme vendre son bébé !

    I.D je viens de voir la vidéo de ton maquillage de mariée ! Je ne t’imaginais pas si belle !!! je suis très surprise!!

  28. amina dit :

    tout se que vous ecrivez est tres interessant et enrichissant au moins on ne risque plus de nous faire avoir et si c est vous qui etes sur la photo vous etes belle comme un coeur merci pour tout au faite c est la 1re fois que j ecris sur un site

  29. I.D. dit :

    Mon Dieu merci Soy-Milk, moi qui avait honte de mettre cette vidéo car je me disais que les lectrices allaient me voir au naturel et je ne me trouve vraiment pas belle. En tout cas c’est gentil.

  30. SAHARA dit :

    Bonjour,

    Très intéressant votre article sur tout ces produits. Voici ma question :

    Vous connaissez les Produits LIERAC ? « lIPOFILLING, « HYDRA CHRONO (baume extrême), etc.. etc.. Qu’en pensez-vous. J’apprécierais avoir votre avis car vous me semblez extrêmement informée sur ces sujets. Merci et bonne route.

  31. I.D. dit :

    Les produits Lierac sont excellents. Hydra Chrono est pour les peaux déshydratées. Lipofilling est pour les personnes âgées qui ont un visage creusé, qui manque de substance. J’ai testé Hydra Chrono Baume extrême, et il est vraiment super.

  32. J’adore votre article qui est très bien fait avec des arguments fiables. Félicitation.

  33. Yves Rocher dit :

    Félicitation I.D. pour cet article, on voit bien que vous maitisez le circuit des cosmétiques. Un tel article mérite une promo, bravo.

  34. Samy dit :

    Vous aborder un sujet très délicats le marketing et valeurs qualitatives des produits. Bravo pour votre article il nous éclaires fortement sur la nébuleuse des message commerciaux et de la réalité.

  35. Amélie dit :

    Super article et j’ajouterais : n’oubliez pas qu’il n’y a pas que photoshop : Maintenant on peut également faire du traitement d’images dignes de photosphop sur des films : donc il ne faut pas croire que c’est parce que c’est un film et qu’il y a du mouvement qu’il n’a pas été corrigé !
    Personnellement j’aimerais vraiment qu’en france passe une loi sur le traitement des images : on complexe les femmes à leur imposer des standards de beauté qui sont impossibles à concurrencer car irréel. J’aimerais que ce traitement photo soit tout bonnement interdit pour la presse féminine ou qu’il soit au minimum mentionné (en pas en caractère minuscules)!
    Mais quand on voit par exemple que des mannequins avec un IMC affolement bas continue de défiler pr les plus grandes maisons de coutures françaises, on se dit que le débat sur le traitement d’images n’est pas prêt d’aboutir. C’est surtout une forme de publicité mensongère que les industriels n’ont surtout pas intérêt à voir disparaitre et vont s’empresser d’enterrer !

  36. I.D. dit :

    Bien dit Amélie!!! Je suis d’accord! Ça touche surtout les jeunes : adolescentes, fillettes. Et c’est ça le pire.

Trackbacks

Regarder ce que les autres ont a dire sur sujet...
  1. […] Aujourd'hui je vous dit tout ce que je sais sur l'industrie des cosmétiques : compagnies, fabricants, publicités, prestige vs grandes surfaces, qualité, prix…  […]



Donner votre avis..

Dites-nous ce que vous en pensez...

Couldn't connect to server: Connection timed out (110)