Comment faire varier couvrance et fini de la poudre fixatrice

juillet 31, 2009 par  
Classé sous Articles récents, Conseils maquillage, Teint


Poudre fixatrice

Poudre fixatrice

La poudre fixatrice (ou poudre de teint) est un essentiel à avoir dans une trousse maquillage. Mais comment faire pour choisir quelle poudre utiliser, comment l’appliquer et comment obtenir le niveau de couvrance désiré : opaque ou naturel? Voilà plusieurs questions qui seront clarifiées dans cet article.

Poudre libre ou compacte ?

Poudre libre

La poudre libre a tendance à couvrir d’avantage que la poudre compacte, car elle adhère mieux à la peau et on en applique plus étant donné qu’elle n’est pas pressée.

Elle sera donc à conseiller pour celles qui n’utilisent que ça, sans fond de teint en dessous, pour obtenir un niveau de couvrance plus élevé, ou pour celles qui utilisent quand même un fond de teint, mais désirent un look zéro défaut, plus couvrant, sans imperfections, comme pour des photos ou une soirée par exemple.

Pour appliquer la poudre libre (avec une éponge ou un pinceau), on fait des mouvements circulaires et on presse bien sur notre accessoire d’application pour bien faire adhérer les pigments de la poudre.

Poudre compacte

La poudre compacte, comme elle est pressée, déposera moins de produit sur la peau. On la choisit donc si on désire un look plus naturel et diaphane. Elle est idéale pour celles qui utilisent un fond de teint liquide et qui ne veulent pas ajouter de couche, mais plutôt fixer celui-ci.

On peut également l’appliquer seule si désiré, pour uniformiser le teint et le matifier, sans couvrance.

La poudre compacte a un autre avantage par rapport à la poudre libre : c’est sont côté portatif. Elle est idéale pour faire des retouches durant la journée, pour se maquiller au bureau avant un 5 à 7, ou simplement lorsqu’on est à l’extérieur. Elle se transporte bien dans le sac à mains sans gâchis, ce qui est moins évident avec la poudre libre.

Pinceau,  éponge ou houppette ?

On peut aussi faire varier la couvrance de la poudre fixatrice, et cela sans considération pour le fait qu’elle soit libre ou compacte. Il suffit de changer l’accessoire d’application.

Si on désire obtenir plus de couvrance et d’opacité, on applique la poudre avec une éponge ou une houppette. En pressant bien sur celle-ci contre la peau et en tapotant, on obtient une couvrance élevée et un teint de porcelaine impeccable.

Pour un fini translucide et naturel, on l’applique au pinceau, soit en balayant ou en tapotant. Si on tapote le pinceau, la couvrance sera moyenne, tandis que si on balaye, elle sera très légère.

Même avec le pinceau en soit, vous pouvez varier la couvrance : plus le pinceau est gros et souple, plus le fini sera translucide.

Peut importe la méthode que vous choisissez, assurez-vous d’enlever l’excédent de poudre avant l’application et soufflant sur le pinceau, la houppette ou l’éponge ou en le/la secouant légèrement.

Si vous avez une peau mature et quelques rides d’expression, je recommande d’avantage le pinceau par balayage pour ne pas amplifier leur apparence.

Fini mat ou lumineux ?

Tout dépend de votre type de peau. Une peau mixte ou grasse préférera un fini mat, pour couper la brillance due à l’exédent de sébum, tandis qu’une peau sèche ou mature préférera le fini lumineux. Le fini lumineux a également pour avantage de diminuer l’apparence des imperfections, sauf si le produit est ultra-nacré. On favorise alors une luminosité naturelle, se rapprochant d’une peau en santé.

Et vous, comment appliquez-vous votre poudre fixatrice?

Commentaires

13 Responses à “Comment faire varier couvrance et fini de la poudre fixatrice”
  1. Gaëlle dit :

    Moi, j’utilise toujours de la poudre libre par contre, je ne savais pas qu’elle avait un pouvoir plus couvrant que la poudre compact. J’utise une poudre transparente car c’est juste pour fixer le fond de teint. Par contre, je n’ai pas de préférence entre le pinceau et la houpette, ça dépend de mon humeur.

  2. Julie dit :

    J’adore le fini d’une poudre, elle me donne l’impression d’avoir une peau de pêche toute la journée !
    Je ne suis pas encore très à l’aise avec son application par contre, j’ai toujours l’impression que ça fait un peu « plâtra ».. Cet article éclaire ma lanterne, je vais ré-essayer en utilisant vos techniques ! Enfin je n’ai pas encore acheter de pinceau à poudre, comme ils sont très gros ils sont souvent fort cher, mais mon utilisation de la houppette n’était pas excellente, je vais voir ce que ça donne en changeant mon application.

  3. I.D. dit :

    Bonjour Julie, si vous n’aimez pas l’effet poudreux des poudres libres ou compactes régulières, je vous recommande d’essayer les poudres minérales. Leur fini est beaucoup plus naturel et lumineux.
    Pour les pinceaux, je ne sais pas où vous habitez, mais il est tout à fait possible de trouver de bons pinceaux poudre libre abordables, il suffit de magasiner un peu. Ici, nous avons la marque QUO de Pharmaprix qui est excellente et abordable.

  4. Nathalie dit :

    J’applique au gros pinceau la poudre libre, j’aime bien celle de MAC ainsi que celle de MUFE, elles sont invisibles et permettent une meilleure tenue du fdt :) Par contre, je ne pourrais me passer de la poudre pressée pour traîner dans le sac et faire des retouches en cours de journée ou de soirée! Il y a tellement de jolis poudriers à traîner que c’est un plaisir de les sortir!

  5. I.D. dit :

    Ah ça c’est vrai, la beauté des poudriers me fait également pencher pour la version compacte. À chaque année, Estée Lauder produit une édition limitée à collectionner de compact pour ses poudres et elle est rechargeable. J’adore!

  6. Alice dit :

    Bonjour,
    Habituellement j’utilise un fond de teint fluide (diorskin nude, il est excellent) et j’applique de la poudre libre transparente (maybelline) pour éviter les petites brillances.
    Mais si je comprends bien, les poudre compactes, elles, ne sont pas transparentes?
    Auriez-vous une suggestions de poudres compactes pour finir le teint?

  7. I.D. dit :

    Vous pouvez obtenir différents niveaux de couvrances, que ce soit avec un poudre libre ou compacte. Les poudres compactes peuvent autant être translucides que les libres, à la différence près qu’elles sont pressées, donc on en prend moins avec le pinceau ou l’éponge à la fois.

  8. Monika dit :

    Bonjour,

    Pourriez-vous me conseiller un poudre libre minérale commercialisé en France pour bien fixer le maquillage et obtenir un aspect velouté ?

  9. I.D. dit :

    Bonjour Monika,
    j’ai peur de ne pas pouvoir vous aider pour cette question, car je ne sais jamais si tel ou tel produit est commercialisé en France, puisque j’habite au Canada. Je ne connais pas les points de vente cosmétiques, ni toutes les marques populaires. De plus, toutes les références de bonnes poudres minérales que je peux donner ne sont pas des marques Européennes. Mais si ça se trouve, plusieurs d’entre elles sont commercialisées en France, mais honnêtement, comment savoir, surtout que je n’ai jamais mis les pieds en France? Il y en a certainement tout plein, mais je ne suis pas la meilleure pour vous donner toutes les options.
    Heureusement, nous sommes sur un blog, alors peut-être qu’une généreuse lectrice va pouvoir vous éclairer à ce sujet.

    Désolée et au plaisir

  10. Monika dit :

    Merci I.D. pour votre réponse. Effectivement, je me suis mal exprimée dans mon message. J’ai regardé des poudres libres minéraux de plusieurs marques, mais j’hésite encore entre : BareMinerals, Urban Decay, Make up Forever et Clinique.
    Qu’en pensez-vous?

  11. I.D. dit :

    Si vous voulez un fini très lumineux, qui diminue l’apparence des imperfections, BareMinerals est intéressante, si vous voulez une version micro-fine, qui n’ajoute pas de couvrance, mais ne fait que fixer le fond de teint, donc un effet plus naturel, la MUFE serait idéale.

  12. cloclo596 dit :

    Pour les poudres, connaissez-vous T.Leclerc ? si oui, qu’en penssez-vous?

  13. I.D. dit :

    Non je ne connais pas du tout cette marque. C’est français?

Donner votre avis..

Dites-nous ce que vous en pensez...